La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne
Éva Le Roi : dessiner la ville autrement

Éva Le Roi : dessiner la ville autrement

Categorie: Interviews
Date de publication:
Work in Progress ©Éva Le Roi

Installée à Bruxelles depuis dix ans, l’illustratrice française Éva le roi trace les contours de nos espaces urbains. Son approche libre et artisanale du dessin a séduit les bureaux d’architecture, mais aussi des curateurs de festivals d’envergure internationale, ainsi que la galerie Spazio Nobile. 

Post City ©Éva Le Roi
Votre travail de dessinatrice est le mariage parfait de l’esthétique et du fonctionnel. Est-ce une bonne définition ?

C’est en effet la particularité de mon travail, mais j’avoue qu’à l’issue de mes études, pourtant clairement orientée vers le sujet urbanistique, je ne soupçonnais pas que mes recherches graphiques allaient intéresser le milieu de l’architecture. Mon travail est une sorte de compromis entre mes préoccupations artistiques et les commandes des bureaux d’étude et d’architecture. En tant qu’étudiante, je voyais la ville comme une figure à explorer, un réceptacle de la complexité sociale, humaine et politique. Mon travail actuel s’articule autour de commandes concrètes, il peut s’agir de la prévisualisation d’un projet ou d’images communicationnelles, mais aussi de concepts libres lorsque je suis chargée de donner forme à des projets plus spéculatifs. Dans la mesure où mon style est centré sur les notions de matière, de perspective et de géométrie, mes dessins présentent de nombreux parallèles avec l’architecture. Mon travail est également lié à la notion d’écoute. Pour pouvoir traduire certaines problématiques en y insufflant une sensibilité propre à la discipline, il est indispensable de prendre le temps de bien les comprendre.

À une époque où nous sommes submergés d’images, le dessin constitue-t-il une manière de ralentir le rythme, de laisser la place à la réflexion ?

Je réalise tous mes dessins à la main. Ce processus lent et laborieux donne naissance à des œuvres originales que je conserve précieusement. Chaque dessin s’apparente à une œuvre autonome, indépendante du travail que je livre aux bureaux d’architecture. Mes clients respectent totalement mon processus créatif, y compris lorsqu’il implique de longs délais d’exécution. Le regard extérieur, inédit et libre que je porte sur leur projet leur permet d’avancer ou de questionner certains acquis. De mon côté, je fuis la notion de production frénétique. Avant de me lancer dans le dessin proprement dit, j’ai besoin de laisser mûrir un projet et, parfois, de prendre certaines libertés par rapport à la réalité. Le temps que je m’accorde avant le passage à l’encre est primordial. Ce qui suit s’apparente presque à de la méditation. La notion de respiration est également très importante. Avec ce type de dessin, aucune erreur n’est en effet possible. Cette approche artisanale du dessin me convient parfaitement. J’aime penser que mes œuvres sont suspendues, presque hors-du-temps.

Parlez-nous du projet du métro Yser à Bruxelles. 

Avant l’ouverture du musée Kanal Centre Pompidou, quand le bâtiment était encore vide, la Fondation Kanal m’a donné carte blanche pour investir ce lieu grandiose. Mes 22 fragments issus de cette réflexion sur le passé industriel de ces anciens bâtiments du garage Citroën ont ensuite été exposés à plus grande échelle dans le métro Yser. Pour moi, c’était une chance – et une première – de pouvoir montrer mes dessins dans un lieu public et de m’adresser à d’autres personnes que les professionnels du secteur de l’architecture.

Telhados ©Éva Le Roi
Vous êtes Française, installée à Bruxelles. Quel regard portez-vous sur la création belge ?

L’état d’esprit des gens avec lesquels j’ai collaboré à mon arrivée en Belgique m’a tout de suite mise en confiance. Le milieu de l’architecture est bouillonnant. Les jeunes bureaux qui m’ont fait confiance ont largement contribué à ce que je trouve ma place. Mais j’insiste : mon rôle, en tant qu’illustratrice, n’est pas de prendre position sur les thématiques qu’on me soumet ou sur les changements qui s’opèrent dans l’espace urbain, mais plutôt de proposer une interprétation libre de tout jugement.

Vous participez à des festivals et biennales en Europe et ailleurs. Quels sont vos projets à court et long terme ?

J’ai la chance d’être sollicitée pour mettre en images différentes visions de la ville. Et même quand il ne s’agit pas d’une commande précise, mon regard et ma réflexion restent détachés du sujet. L’été dernier, grâce au soutien de Wallonie-Bruxelles Architectures, l’architecte Pierre Burquel et moi-même avons été invités à poser notre regard sur la ville de São Paulo. Ici encore il s’agit d’une vision fantasmée liée à notre statut de jeunes Européens. « Five Stories of São Paulo », le livre issu de ce travail, traduit notre volonté de ne pas prendre position par rapport à une ville que nous ne connaissons pas, mais plutôt de raconter des histoires au travers de représentations fictives. Jusqu’ici, mon travail personnel a toujours été solitaire et silencieux. Les réseaux sociaux m’ont certes permis de m’offrir une belle visibilité en dehors du secteur de l’architecture, mais j’ambitionne aujourd’hui de mêler mes fascinations graphiques à d’autres champs d’exploration. J’aimerais participer à des résidences d’artistes et exposer mes dessins originaux, notamment en galeries. Parce qu’elle englobe le dessin contemporain, l’art et l’architecture, mon activité n’entre dans aucune case précise. Au fur-et-à-mesure que mon réseau s’élargit, ce positionnement hybride est heureusement de mieux en mieux compris.

Interview par

Marie Honnay

Plus d'infos
En collaboration avec

WBDM s’associe à TLmagazine pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l’international. Pour découvrir plus d’articles sur la créativité belge, rendez-vous sur TL Magazine.

Promoting Creative Minds

Ce site utilise des cookies
Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour ajuster vos préférences, analyser le trafic et mesurer l’efficacité de nos campagnes. Vous consentez à l’utilisation de nos cookies en continuant à naviguer sur ce site.
Plus de détails
Nom Description
Google Analytics Cookie de Google Analytics nous permet de comptabiliser de manière anonyme les visites, les sources de ces visites ainsi que les actions réalisées sur le site par les visiteurs.
Nom Description
Google Tag Manager Cookie de Google Tag Manager nous permet de mettre en place et gérer l'envoi des données sur Google Analytics.