Retour à la liste complète

Théophile et Patachou: un homme, une femme, un ours. Mode, Design - 07 avril 2017

(c) Théophile et Patachou

Derrière ce nom à la consonance enfantine se cache un duo d'entrepreneurs dont le concept de base -  créer un univers centré sur le bébé - s'est mué en un very serious business en constante évolution.

Une belle histoire, c'est d'abord de beaux personnages, à la fois passionnés et complémentaires mais aussi une histoire de rencontres. Dans ce cas précis, celle d'Isabelle Thys, diplômée en marketing et passionnée de mode et de Didier Melotte, un styliste baigné depuis l'enfance dans l'univers du textile. En 1994, le duo crée Théophile & Patachou, une marque de luxe dédiée à l’univers du bébé. Chics et intemporels, les serviettes de bain, doudous, peluches, vêtements, accessoires, berceaux, sacs en cuir, objets de décoration, jeux d'éveils, cadeaux de naissance et chambres de bébés s'inscrivent dans une volonté de proposer des collections et objets au parfum d'authenticité, d'héritage et de tradition. Et puis, il y a cet ours, symbole du label, traduction parfaite de son identité. Isabelle Thys: "lorsque nous avons planché sur l'image de la marque, il y a 22 ans, nous ne pensions évidemment pas être là où nous sommes aujourd'hui. Ce nom est le fruit d'un brainstorming. Nous voulions qu'il soit aussi masculin que féminin et qu'il dégage une certaine forme de poésie. Quant à l'esprit des collections, il est resté le même depuis nos débuts, c'est-à-dire centré sur des matières de qualité, des couleurs douces et des formes rondes, classiques, mais jamais ennuyeuses."

L'esprit T&P

Le style Théophile & Patachou, c'est beaucoup de blanc, du bleu et du rose layette, un design doux et enveloppant. Jamais rien de criard, ni d'ostentatoire. Isabelle Thys: "nous suivons les tendances de la mode et de la déco d'intérieur. Depuis quelques années, sans tourner le dos à notre ADN, nous avons notamment introduit de nouvelles matières et de nouvelles broderies. Les habitudes et souhaits des jeunes parents changent et la marque doit cadrer avec ces attentes. Le vrai challenge consiste à bien doser cette quête d'innovation. Nous avons par exemple lancé deux nouvelles chambres de bébé: l'une sous forme de modules et une autre esprit vintage. Mais, curieusement, nous avons remarqué que le marché n'était pas tout à fait prêt pour ça. Ce qui, en revanche, fera toujours la différence par rapport à nos concurrents, c'est notre niveau de qualité qui reste  constant quoi qu'il arrive."

La Belgique, mais pas que...

Isabelle Thys souligne le succès qu'a connu la marque en Belgique, dès son lancement: "le Belge accorde beaucoup d'importance à l'aménagement de son intérieur. Nous avons eu la chance de toucher rapidement un large public sur notre propre marché." Néanmoins, dès 2000, Théophile & Patachou s'exporte. En France, un pays d'emblée séduit par le caractère avant-gardiste du label, puis en Espagne, en Suisse et dans les différents marchés européens avant, cinq ans plus tard, de partir à la conquête du reste du monde. Si la marque a parfois connu certains revers, en Russie par exemple,  Isabelle Thys et Didier Melotte ont toujours suivi les évolutions du marché et des modes de distribution. Après avoir présenté leurs collections pendant plusieurs années au salon Maison et Objets à Paris, le duo choisit d'élargir son champ de prospection en exposant au Pitti Bimbo à Florence. Isabelle Thys: "au début, le fait de présenter nos collections aux côtés de grands acteurs de la mode italienne comme Gucci était un honneur, mais aujourd'hui, nous avons un peu fait le tour de ces différents salons. Nous sentons que nous sommes à un moment charnière de notre histoire. Le secteur évolue en permanence.  Nous avons récemment lancé un e-shop qui vient compléter notre distribution par le biais des multimarques tant en Belgique qu'à l'étranger et de nos boutiques propres. "

Evoluer, un leitmotiv

Lorsqu'on lui demande d'évoquer ses objectifs en termes d'évolution et de croissance, Isabelle Thys insiste plutôt sur l'obligation qu'a une marque comme la sienne de s'adapter: "je pense notamment à notre e-shop qui, en plus de l'aspect strictement commercial, nous offre une fantastique vitrine vers l'international. Nous nous devons aujourd'hui d'être actifs sur les réseaux sociaux et de viser d'autres salons que ceux où nous étions présents jusqu'à présent. Il faut rester attentifs aux baromètres du marché et agir à tous les niveaux: design des collections, mais aussi leur présentation et leur distribution. La pire erreur serait de stagner, de perdre de vue la manière dont la nouvelle génération consomme et ce qu'elle aime."

Par Marie Honnay

(c) Théophile et Patachou

(c) Théophile et Patachou

(c) Théophile et Patachou

En collaboration avec

WBDM s'associe à Belgian Boutique pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l'international.
Pour découvrir plus d'articles sur la créativité belge, rendez-vous sur Belgian Boutique.