Retour à la liste complète

Spazio Nobile - Noble Design Design - 28 septembre 2016

(c) Vincent Fournier

Le design et les arts appliqués ne font pas partie de vos centres d’intérêts ? Conversez avec Lise Coirier et vous serez immédiatement converti. Cette historienne de l’art est indéniablement douée pour transmettre sa passion des beaux meubles, objets et photographies. En avril dernier, Lise Coirier et son époux, Gian Giuseppe Simeone, ont ouvert une galerie joliment nommée Spazio Nobile. Elle offre à l’œil des œuvres issues d’une sélection passionnée et avisée. Pour sa deuxième saison, le couple a mêlé les esthétiques des designers belges Nathalie Dewez et Kaspar Hamacher avec les clichés du photographe allemand Jörg Bräuer.

Pourquoi avoir choisi de réunir Nathalie Dewez, Kaspar Hamacher et Jörg Bräuer ?

Ce sont trois créateurs qui ont à la fois une dimension assez radicale et très silencieuse. Nous avons voulu aussi montrer le visage raffiné du travail de Kaspar. Avec lui, on a plutôt l'habitude de pièces assez brutes, mais là, on est dans l'idée de dévoiler un travail qui pousse l'objet dans des finitions plus claires, et avec des surfaces plus lisses et plus élégantes. Son travail du chêne est très maitrisé, mais il fait des merveilles avec des matières plus nobles comme le noyer. Nathalie, c'est l'exploration de la lumière. Ses objets sont singuliers. Elle propose aussi des installations. Il y a l'applique murale Reflector, en collaboration avec la Maison Vervloet. A partir du laiton martelé, elle crée une pièce poétique et éclairante. De cette collaboration entre la Maison Vervloet, Nathalie Dewez et Spazio Nobile sont aussi nées les lampes de jardin « Lucciola » avec un beau travail de ciselure. Au-delà des poignées de porte, Vervloet élargit ses domaines de compétences et s'intéresse à la lumière.

Comment avez-vous travaillé avec eux ?

Nous souhaitions exposer des pièces uniques et élaborées pour la galerie, en collaboration avec des manufactures. Nous voulions créer un univers minéral, organique, une idée de forêt de lumière qui puisse s’étendre dans le jardin de la galerie. Pour Kaspar, c’est un tableau fait de pièces fortes et légères, parfois rondes et féminines. Pour Nathalie, l’idée était de faire des choses un peu plus sculpturales. Nathalie Dewez et Kaspar Hamacher ne se connaissaient pas vraiment. Ils se sont rencontrés chez Kaspar. L’idée, à termes, c’est qu’ils puissent faire quelque chose ensemble. Jörg Bräuer travaille aussi la minéralité, le temps qui passe, les paysages qui se lancent, les falaises … le dialogue était intuitivement possible. 

Spazio Nobile se veut-il un lieu de promotion des créateurs belges ?

Bruxelles est une ville très cosmopolite. Nous voulons, de manière évidente, promouvoir la création belge. L’ADN de la galerie, c’est d’être à la fois bien ancré sur le territoire bruxellois mais aussi de pouvoir intégrer des créateurs d’ailleurs. L’objectif, c’est essayer de pousser les créateurs à imaginer des pièces uniques, fonctionnelles ou artistiques, mais hors catalogue. Nous souhaitons également faire connaitre les manufactures belges. 

Bruxelles regorge de galeries. Y avait-il encore une place à prendre ?

Ma démarche n’est pas uniquement commerciale. Il y a aussi une envie de partager ce que j’apprécie en termes de talents, de créations. Et être en mesure de participer à cette création en produisant de nouvelles pièces et en travaillant avec des manufactures. De trouver une façon d’être à la fois dans le standard et l’extraordinaire. Il y a cette recherche chez les collectionneurs de s’entourer d’objets qui ne sont pas des pièces qu’on trouve dans des showrooms de design classique. Avoir cette dimension collaborative, c’est important à Bruxelles. Il y a une nécessité de coupler les créateurs et les ateliers. Ceux-ci n’ont pas toujours le temps d’effectuer eux-mêmes ces démarches. Cela prend du temps, mais c’est passionnant. 

Quels sont vos projets ?

Spazio Nobile est un lieu où mon mari et moi exprimons nos envies. A partir du 24 novembre, nous présenterons une exposition élaborée dans le cadre de la Biennale Intérieur de Courtrai. Il s’agit du travail de 25 créateurs autour du thème Silver Edition. On y reconnaitra le travail de Patricia Urquiola pour Flos mais aussi celui de Xavier Lust, Alain Gilles ou encore Sylvain Willenz. Place ensuite à une expo en solo du designer slovaque Tomas Gabzdil Libertiny, dont le travail est très inspiré par le monde des abeilles. Nous avons également le projet de faire dialoguer des créateurs danois et japonais. 

 

Estelle Toscanucci

Jules Lobgeois.

Jules Lobgeois.

Jules Lobgeois.

Jules Lobgeois.

Jules Lobgeois.

Jules Lobgeois.

Plus d'infos

Spazio Nobile
Rue Franz Merjay 142
1050 Bruxelles
www.spazionobile.com



En collaboration avec

WBDM s'associe à Belgian Boutique pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l'international.
Pour découvrir plus d'articles sur la créativité belge, rendez-vous sur Belgian Boutique.