Retour à la liste complète

Sinead Shannon Roche, l’autre côté de la mode Mode - 28 janvier 2016

Elle nous reçoit dans son atelier bruxellois, ouvert, clair, occupé ce jour-là par trois de ses cinq employés. Sinead Shannon Roche, à la tête de la jeune marque de sac Versa Versa -« pour ne pas dire vice-versa»- est une entrepreneuse bien dans ses baskets, bien dans son époque. Brillante et visionnaire, à la simplicité classieuse. Quelque chose de la bonne copine, au royaume de la mode qui cartonne.

Brillante et polyvalente

Diplômée en journalisme, la jeune femme touche-à-tout a d'abord travaillé dans ce domaine, avant de se diriger vers le cinéma.  « C'est un monde que je ne connaissais pas du tout.  Je ne savais pas qu'il fallait un agent. J'ai foncé ; l’insouciance est nécessaire, je pense, quand on veut débuter quelque chose. » C'est d'ailleurs la même insouciance qui a dirigé les débuts de Versa Versa, sa marque de sacs chics , aux codes luxe et aux rabats interchangeables. En 2012, les temps sont plus calmes côtés caméra et la jeune femme, qui ne supporte pas de ne rien faire et pour qui « la découverte est (la) meilleure adrénaline », décide de lancer un nouveau projet.  « J'avais vu pas mal d'actrice changer souvent de sac, en fonction de leur tenue. Inconsciemment, ça a dû guider mon idée. » Un jour, elle griffonne sur un papier - -qu'elle conserve d'ailleurs, encadré, dans l'atelier- le projet du sac aux facettes changeantes. Son entourage approuve. Elle part pour le Maroc, découvre une manufacture de cuir, fait réaliser son premier proto, revient en Belgique, ce « bébé » sous le bras. Versa Versa est né. 

Concrétisation et expansion

Rapidement, le projet prend de l'ampleur. C'est Starter, émission de la RTBF à laquelle elle participe, qui lui souffle les premières clefs, concrètes, de l'aventure entrepreneuriale, et l'ouvre à l'univers mode qu'elle connait peu. Ce sont ensuite les salons, un premier, puis un second à l'issue duquel les Galeries Lafayettes proposent désormais ses sacs. Tout va vite, trop vite presque, elle décide de s'associer à Laetitia Fabioni, française rompue à l'exercice de la mode -monde qu'elle connait par les boutiques qu'elle gère - et parfait complément à l'énergie de Sinead. « Moi je fonce, elle réfléchit. Trouver le bon binôme est primordial ; personne n'y arrive seul. Il faut pouvoir créer l'échange, s'appuyer sur quelqu'un pour les choses auxquelles on ne penserait pas seule. » Aujourd'hui, au-delà de ce binôme porteur, c'est à la tête d'une petite équipe  (communication, commercial, graphisme, relation presse et dessin) que se trouve la jeune entrepreneuse.

Le bon produit

Parce que savoir s'entourer est crucial dans une entreprise comme celle-là. Passé l'insouciance porteuse des débuts, il faut avoir les épaules solides. « Le milieu de la mode est intimidant, intense et exigeant. Le marché est inondé. On est plein à vouloir réussir dans ce monde; il faut pouvoir déplacer des montagnes pour être aperçu. » Et pour ça, deux impératifs. Un produit qualitatif. Et une façon pertinente de le présenter. « Oui, le produit est essentiel. Il faut qu'il soit bon, novateur, intelligent. Mais le marketing est important, lui aussi. Si il est mauvais, à moins d'être un génie sur son produit -et encore- pour se faire connaître, c'est quasi impossible. Evidemment, on ne peut pas tricher sur ce qu'on propose, mais il faut savoir comment le proposer. »

Entre autre cibler correctement les boutiques qui vendent les sacs Versa Versa -des multi-marques chics, s'adjoindre la force d'une dessinatrice capable de traduire ses idées rapidement -aussi vite que l'impose l'expansion de la marque, s'adapter aux marchés -plus bling bling pour les envois à l'opulent Liban, brillance versus classicisme pour la duelle Corée, collaboration à venir en avril avec les cristaux Swarkovski, à destination, entre autres, des Emirats. Pas question cependant pour Sinead de n'exister que par ces collaborations éventuelles ; Versa Versa tiendra seul, fidèle à son ADN. Qui évoluera encore, c'est certain, s'adaptant à un marché en constante évolution.

Parce que la force de Versa Versa, c'est d'avoir rendu super luxe -finition, composition, allure-  une technologie gadget -mais utile et pile dans l'air du temps du tout à l'économie. Et de réussir, encore, à susciter l'étonnement dans les salons où ses sacs sont présentés. Un must, au pays parfois blasé de la création à tout va.

Isabelle Plumhans

Sinead Shannon Roche

Collection A/W 2016, La Scala - Punk

Collection A/W 2015-16, La Scala - Marmaid

Collection A/W 2015-16, Roma

Collection A/W 2016, La Scala - Black Punk

Collection A/W 2015-16, Roma - Punk natural

Collection A/W 2015-16, La Scala - Blue Punk

Plus d'infos

www.versa-versa.com



En collaboration avec

WBDM s’associe à Belgian Boutique pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belge à l’international.

Pour découvrir plus d’articles sur la créativité belge, rendez-vous sur Belgian Boutique