Retour à la liste complète

Pieceofchic. L'after-super. Mode, Design - 15 février 2017

Après un passage par la case Super, Barbara Repole, styliste de formation et Sébastien Pescarollo, graphiste, se sont recentrés sur leur ADN: la création d'imprimés digitaux destinés au secteur de la mode. La bonne nouvelle: Pieceofchic, leur studio basé à Bruxelles, se PORTE très bien. Dans tous les sens du terme.

Le jour de cette interview, le couple (Barbara et Sébastien sont amoureux, parents et business partners), revient tout juste de New York. Dans quelques jours, ils seront à Paris. L'export, c'est leur vie. Et ce depuis 2010, année de création de Pieceofchic, un studio spécialisé dans le print. Dès leur participation à leurs premiers salons internationaux (Première Vision à New York et Paris, notamment), les imprimés digitaux du tandem belge rencontrent un vrai succès. Les Japonais et les Américains - plus que les marques belges qui, contre toute attente, boudent leurs créations qu'elles jugent trop street pas assez classiques - craquent pour leurs prints ultra-modernes inspirés, entre autres, de leurs voyages. Barbara Repole: " Dans le secteur du print, il faut sans cesse innover en allant toujours plus loin dans la créativité et les procédés de digitalisation. Six ans après la création du studio, nous avons compris qu'il est inutile et contreproductif de vouloir coller à d'hypothétiques attentes du marché. Nos clients internationaux- Nike, Cos, Adidas, Vans, Tommy Hilfiger, Macy's, Mango, Tara Jarmon, Converse, Marc Jacobs... - veulent être surpris. Compte tenu des équipes dont ils disposent en interne, les imprimés qu'ils nous achètent - tous exclusifs - ont pour principal objectif de faire avancer leur processus d'inspiration. Si on les retrouve régulièrement sur des vêtements ou des accessoires, leur utilisation se limite parfois simplement à un moodboard, prélude à l'élaboration d'une collection. Notre seul point de repère, c'est la construction de nos 5 collections annuelles (environ 2.500 prints au total) qui doivent inclure certains familles d'incontournables, à savoir du floral, du géométrique, etc." Pour ce tandem qui se définit lui-même comme "créateur d'imprimés, mais aussi "chasseur de couleurs", le défi majeur est de marier l'univers chic et souvent luxe de leurs clients et  une approche fun, décalée et toujours pleine d'humour. Un mix qui, selon toute vraisemblance, a le goût de la réussite et qui, dès la création du studio,  les a guidés vers ce nom de Pieceofchic.

La parenthèse Super

En 2010, quelques mois après la création du studio, Sébastien et Barbara décident de se lancer un nouveau défi en affichant leurs prints sur des robes. La présentation belge de la capsule fait le buzz. Au point d'inciter Sébastien et Barbara à transformer ce coup d'essai en label de prêt-à-porter: Superpieceofchic était né. Barbara Repole: "nous n'avons absolument aucun regret par rapport à cette aventure. Mais si nous avons décidé de la mettre en mode pause, c'est que nous avons réalisé qu'elle prenait le pas sur notre activité au studio. La mode est un secteur très compliqué qui nécessite d'importances ressources financières, mais aussi du temps pour assumer une multitude de casquettes. Lorsque vous lancez une collection, vous devez vous conformer à un rythme spécifique et respecter des impératifs très précis - produire à faible coût, par exemple - qui ne correspondaient pas du tout à nos idéaux. Créer nous plaisait, mais nous avions la sensation de perdre en authenticité." Avec le recul, le duo se dit toutefois ravi de la visibilité que cette expérience leur a offerte. Et s'ils ne referment pas totalement la porte à de nouvelles aventures en mode Super, ils savent déjà qu'elles prendront immanquablement la forme de capsules éphémères ou de collaborations avec d'autres marques ou partenaires. Pour l'heure, Sébastien et Barbara se concentrent sur le développement de leur studio pour lequel ils viennent d'engager leur premier agent. "Cette personne va se concentrer sur l'Europe, un marché que nous avons encore un peu de mal à cerner mais qui représente un vrai potentiel de croissance. Sur d'autres, comme le Japon ou les Etats-Unis, nous fonctionnons pour l'instant sur base d'agents freelance." Leur second objectif: s'aventurer sur d'autres terrains que celui de la mode. Un défi déjà matérialisé par différentes collaborations avec des acteurs clé du secteur du design et de la décoration. The best is yet to come.

Par Marie Honnay 

(c) Piece of Chic

(c) Piece of Chic

(c) Piece of Chic

(c) Piece of Chic

(c) Piece of Chic

(c) Piece of Chic

Plus d'infos

www.pieceofchic.com



En collaboration avec

WBDM s'associe à Belgian Boutique pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l'international.
Pour découvrir plus d'articles sur la créativité belge, rendez-vous sur Belgian Boutique.