Retour à la liste complète

No More Twist - Au fil du temps Design - 19 janvier 2016

Michèle Populer, Anne de Prémare and Marie Beguin

No More Twist est un trio composé de Michèle Populer, Anne de Prémare et Marie Beguin. Les coussins et les plaids qu'elles imaginent sont des invitations à prendre le temps. S'arrêter et s'éblouir des couleurs, scruter le travail précis des fils qui s'entrecroisent, passer la main sur les housses pour en percer les mystères. Le temps est une notion précieuse que les 3 créatrices considèrent avec respect. Tisser les matières ne peut souffrir de la vitesse. Marie et Anne parlent de leur travail avec passion, douceur et délicatesse, comme on parle ceux qu'on aime.

 

Comment l'aventure No More Twist a-t-elle commencé ?

Nous nous sommes rencontrées lors nos études à l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles. En 2010, nous avons racheté un métier à tisser et nous avons commencé à créer des tissus que l'on vendait dans les salons. Ensuite, nous nous sommes tournées vers l'auto édition. Nous avions envie de vendre nos tissus sous la forme d'objets assez simples de confection. Notre première collection de coussins, nous l'avons terminée en septembre 2013. Nous nous sommes accordées le temps de chercher, de tâtonner et mettre sur pied les bases solides du projet.

Quelles sont ces bases ?

Rendre un projet viable n'est pas chose facile. Il a fallu trouver des partenaires et définir ce que l'on pouvait proposer. Nous avons choisi le "made in Belgium ».  On travaille la laine à 95 % et la soie à 5 %. Nous avons eu la chance de trouver un partenaire près de Mouscron, tous les fils qu'on utilise sont réalisés sur place. Les objets sont confectionnés à Liège, dans un atelier de réinsertion. Nous sommes très contentes de leur travail.

Vous avez toutes les trois étudié le design textile. Comment vous répartissez-vous le travail

À première vue, notre partenariat n'est pas idéal car nous avons les mêmes compétences. Il a fallu inventer un équilibre. Nous faisons tout :  la création, la comptabilité, la commercialisation, la communication...  Concernant la création, on glane des inspirations et on essaie d’en discuter pour chaque collection. Marie est technicienne et vient vite avec « j’aimerais que le fil fasse ça ou ça », moi, je suis plus inspirée par les défilés, l’air du temps. 

Vous dites que tisser est une activité mathématique, sensuelle et mystérieuse

Le tissage est quelque chose de très technique. Quel fil va-t-on montrer ? Quel fil va-t-on cacher ? C'est cela qui va créer l'effet d'optique. Souvent, nous sommes surprises par le résultat, et cela nous plait beaucoup. Le tissage, c’est une chaîne et une trame qui s’entrecroisent, il y a une verticalité et une horizontalité figées.  Un logiciel peut simuler le résultat mais il y a plein de choses qu’on ne peut pas anticiper. On s’amuse à créer des mouvements avec des fils. 

Quelle est votre actualité ?

La collection que nous présentons est inspirée des musées et des galeries d'art. Nos influences ne sont jamais totalement conscientes, mais nous aimons le travail de lignes superposées, les brouillards colorés.  Par exemple, nous admirons les œuvres de Sol LeWitt et d'Ann Veronica Janssens. 

Et vos projets ?

 Créer des choses qui vont durer dans le temps, cela nous tient à cœur. Nous souhaiterions organiser des ateliers pour enfants et pour adultes. L’idée ? Customiser des vêtements, se les réapproprier pour en faire des choses encore plus belles et continuer à les transmettre.  Nous aimerions aussi initier aux techniques du tissage. Ces ateliers auront lieu dans le showroom que nous aménageons rue Saint Christophe à Bruxelles. Nous construisons nos projets progressivement.  Le showroom devrait être accessible au printemps. 

Vous allez participer à Maison et Objet. Est-ce un rendez-vous important pour vous ?

C'est une vitrine incroyable. Nous y sommes depuis 3 ans et nous gagnons en crédibilité. La plupart de nos clients, nous les avons rencontrés sur place. Ils sont Suisses, Corses, Allemands. C'est d'ailleurs l'Allemagne qui, pour l'instant, est la plus réceptive à notre travail. Nous vendons également dans quelques boutiques à Bruxelles et à Liège. Et nous venons de lancer la vente en ligne. 

Enfin, pourquoi avoir choisi de baptiser votre trio No More Twist ?

C'est inspiré d’un ouvrage de Beatrix Potter, une illustratrice anglaise du début du 20eme siècle.  Il a bercé l'enfance de Michèle.  Dans "The tailor of Gloucester », des petites souris aident un vieux tailleur trop fatigué à terminer son ouvrage. No More Twist, c’est le petit mot qu'elles laissent lorsqu’elles ont fini de broder.  

Estelle Toscanucci

Atelier

Collection Pinacoteca, Cosmogony, 2015

Collection Pinacoteca, 2015

Collection Pinacoteca, Lazure, 2015

Collection Pinacoteca, Lazure, 2015

Collection Histoires naturelles, 2014

Collection Histoires naturelles, 2014

Collection Histoires naturelles, Volubilis, 2014

Collection Histoires naturelles, 2014

Plus d'infos

nomoretwist.be



En collaboration avec

WBDM s’associe à Belgian Boutique pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l’international.

Pour découvrir plus d’articles sur la créativité belge, rendez-vous sur Belgian Boutique.