Retour à la liste complète

NIYONA Mode, Design - 01 décembre 2016

Geert de Taeye

Co-fondatrice du studio Niyona, Nina Bodenhorst aurait pu se contenter de créer une énième marque de sacs. En tandem avec son compagnon et une poignée de partenaires externes, elle a fait bien plus que ça. Focus sur un concept dans l'air du temps.

Diplômée en design industriel et formée aux techniques de maroquinerie artisanale, Nina Bodenhorst a fait ses armes au sein des maisons belges Delvaux et Nathan-Baume en tant que designer. Très vite, cette jeune Belge sait qu'elle a envie de plus: une marque - et un studio - rien qu'à elle. En 2010, elle mène son projet à bien et lance Niyona. Sa marque de fabrique: des pièces graphiques et très luxe - principalement des sacs et des accessoires de voyage - qui se veulent aussi fonctionnelles qu'esthétiques. Trois ans plus tard, en 2013, avant que l'artisanat soit devenu un mot à la mode, ainsi que l'outil de marketing préféré des marques de luxe en quête d'un supplément de crédibilité, Nina et son compagnon Jonathan Wieme lancent Hello James (du nom de leur fils), un joli studio blanc et épuré installé au coeur de Bruxelles, rue de Laeken.

Global studio

Très vite, le lieu devient une vitrine pour la marque, mais aussi un terrain de jeu créatif et une plateforme d'échange. Nina y vend ses produits, ainsi que ceux d'autres créateurs, organise des ateliers ouverts au public tout en développant des produits exclusifs pour d'autres maisons. Nina Bodenhorst: "depuis le début de notre aventure, nous nous sommes positionnés comme un studio de design, mais lorsque nous avons, dans un souci de cohérence par rapport à nos objectifs, décidé de troquer le nom Hello James contre celui de notre marque, Niyona, un nombre de plus en plus important de maisons ont commencé à s'intéresser à nous et à pousser la porte du studio pour nous confier leurs projets. Actuellement, nous travaillons avec plusieurs restaurants, dont Bon-Bon à Bruxelles, pour lequel nous avons créé des étuis à couverts, ainsi que d'autres pièces pour la table. Nous avons aussi réalisé des étuis pour le lunetier Ludovic, des tabliers en cuir pour la brasserie Vedett et pour le très médiatique boucher ostendais Dierendonck ou encore un étui à boules de Pétanque pour Maison Vervloet Objects Collection. Nous suivons les projets de A à Z: depuis l'élaboration d'une charte graphique par le biais d'un moodboard jusqu'au suivi de production en passant par le positionnement du produit, le patronage et la recherche des outils et techniques les mieux adaptés au projet."

Transmission et féminisme

Depuis l'an dernier, en marge de ses collections personnelles et de ses multiples collaborations, Nina Bodenhorst fait également partie du panel d'experts qui forme les étudiants de la section Management du Luxe, une formation organisée à Bruxelles par la Modesign Academy. Dans le cadre de ce cursus, Nina transmet son know-how de designer industriel et d'artisan maroquinier par le biais de workshops en maroquinerie. Nina Bodenhorst: "lorsqu'on parle de luxe, il est important que les jeunes designers qui souhaitent s'aventurer dans cette voie comprennent ce qui justifie les prix pratiqués dans ce créneau. Le travail artisanal, les belles matières ... Tout ça a un prix. Cette formation permet aux étudiants d'en prendre pleinement conscience. Depuis la naissance de James, j'ai aussi envie de montrer à ces jeunes étudiants qu'une femme peut s'accomplir tant sur le plan privé que professionnel. Cet aspect des choses me tient particulièrement à coeur. Aujourd'hui, l'artisanat et la production locale ont la cote, c'est vrai. Mais pour nous, ces deux aspects font partie intégrante de notre ADN. Nous exerçons un métier d'excellence et nous en sommes fiers."

Plus d'infos

Niyona
Rue de Laeken, 86
1000 Bruxelles
www.niyona.be



En collaboration avec

WBDM s'associe à Belgian Boutique pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l'international.
Pour découvrir plus d'articles sur la créativité belge, rendez-vous sur Belgian Boutique.