Retour à la liste complète

Limited Edition - L’art du tapis Made in Belgium Design - 12 juillet 2017

(c) Limited Edition

Limited Edition associe à merveille la mise en valeur de la tradition séculaire du tissage et les nouvelles technologies. La marque bénéficie d'une renommée internationale et revendique avec fierté son identité belge. Katia De Witte, directrice de Limited Edition, a une grande ouverture d'esprit et en a fait l'un de ses principaux atouts. Un exemple? Soumettre ses tapis haut de gamme à l'œil d'un artiste, quitte à être surprise... L'entreprise familiale, spécialisée dans le sur-mesure, fête ses 25 ans et ne cesse de se renouveler.

Limited Edition fête son quart de siècle. Comment l'aventure a-t-elle débuté ?

Katia De Witte : J'ai toujours été passionnée par le textile et les couleurs. J'avais envie de créer des produits avec de finitions extrêmement soignées, qui puissent anoblir le tapis. Petit à petit, la société a grandi, mon frère d'abord, ensuite mon mari, se sont joints à moi pour la faire évoluer. Aujourd'hui, une centaine de personnes travaillent pour la société qui est basée à Mouscron, la ville dont ma famille est originaire. Au départ, nous nous étions spécialisés dans la bordure des tapis sisal, dans le galonnage et le gansage. Ensuite, nous avons racheté des sociétés qui avaient besoin d'un soutien. Ces sociétés tissaient et tuftaient de beaux tapis luxueux, avec de belles matières nobles : la soie, la laine, le lin, le coton. Nous avons rénové leur collection, tout en conservant la qualité haut de gamme des produits. Aujourd'hui, notre renommée est internationale, elle est soutenue par le sérieux et la qualité que garantit une production belge.

L'identité belge, c'est cela qui définit Limited Edition ?

Cela fait en tous les cas partie de notre ADN. Nous formons nos artisans. La transmission du savoir est primordiale. La plupart des jeunes tufteurs, tisserands et couturiers sont formés sur place, par les anciens. Nous avons une exigence de qualité, le travail doit être parfait : le bord, les lignes, les couleurs : tout doit être impeccable. Il faut enseigner cela. À force de répétition, les artisans acquièrent de l'autonomie, mais cela prend 2 ou 3 ans.

Ce savoir-faire fait-il également partie de vos principaux atouts ?

Nous sommes la seule société au monde à allier autant de techniques différentes : tissage, tuftage, couture, annoblissement, filature, teinture... Nous essayons de combiner des techniques différentes parce que nous les maîtrisons toutes. Pour l'instant, par exemple, nous travaillons à une nouvelle collection de cuir tissé.

Quelles sont vos sources d'inspiration ?

Je voyage beaucoup, mon équipe aussi. Nous allons sur les salons, nous rencontrons des clients, nous nous informons à propos des tendances... Les stylistes font des propositions, on en discute, on retransforme le dessin et on le prototype, on vérifie si l'échelle est correcte, on retravaille... cela prend du temps. Nous finalisons la collection 2018, et certains projets qui en font partie sont élaborés depuis un an. Il faut trouver le bon fil, l'essayer sur le métier à tisser... chaque collection est une aventure inédite. J'accorde une très grand attention à l'association des couleurs. Elles font naître des émotions. Pour les couleurs, comme pour la technique, il faut aller au-delà des évidences et créer des interactivités.

Collaborez-vous avec des designers ?

Nous sommes toujours à la recherche de designers belges ou internationaux pour enrichir nos idées. Nous avons collaboré avec Diane Steverlynck et Tomáš Libertíny. Avec lui, nous avons créé un tapis sur mesure qui est exposé à la galerie Spazio Nobile. C'était très intéressant. La créativité, c'est la liberté... et comment la concilier avec nos contraintes ? Nous avons dû nous remettre en question. Nous nous sommes interrogés : comment allions-nous produire cela ? Nous avons fait des prototypes et nous avons réussi à concrétiser ce projet. Cela nous a permis de sortir de notre zone de confort. Je suis demandeuse de ce genre d'expérience. Tomáš n'avait pas d'approche textile, et son dessin était spécial, ce fut un beau challenge pour nous de le transformer en tapis.

Limited Edition a également une société sœur : 2tec2. Quelle est son histoire ?

Cette marque a 10 ans. Elle se focalise sur un autre créneau de vente. Nous produisons du fil de vinyle que l'on tisse nous-mêmes. 2tec2 s'adresse plutôt aux espaces professionnels dont les volumes sont plus importants.

Revenons au 25e anniversaire de la marque. Vous avez fait appel au talent de l'artiste et photographe Frederik Vercruysse. Comment est née cette collaboration ?

Nous voulions travailler avec un artiste pour promouvoir les deux marques, avoir un regard neuf sur notre travail. Frederik Vercruysse est venu à l'usine, il avait carte blanche, je ne voulais pas l'orienter, j'étais curieuse de découvrir ce qu'il avait vu, retenu, de notre travail. Il a par exemple photographié l'envers d'un tapis, et c'était magnifique. Il a pris des clichés de nos machines qui ont un aspect très futuriste. Nous n'aurions jamais pensé à faire de telles photos. Aujourd'hui, ces clichés voyagent et sont exposés à l'international. Le dialogue avec les artistes et les designers m'intéresse beaucoup. Ceux qui viennent visiter l'usine voient l'ampleur des possibles : les techniques, les couleurs... ils sont très enthousiastes. Et de notre côté, cela nous permet de continuer à apprendre et à grandir.

Interview de Estelle Toscanucci

 

 

Katia De Witte est passionnée par les couleurs. Les fils utilisés pour la confection des tapis sont produits et teints au sein de l’entreprise familiale.Chaque tapis réalisé par Limited Edition est contrôlé et finalisé avec un extrême précision.Détails. Tomas Libertiny, Continuous Line, détail, laine tuftée, pièce unique, 2017Tomas Libertiny, Continuous Line, laine tuftée, pièce unique, 2017Tapis Maestro Harmony, couleur  Elephant, 50% laine, 50% soie

Plus d'infos

www.le.be

www.2tec2.com



En collaboration avec

WBDM s'associe à TLmagazine pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l'international.
Pour découvrir plus d'articles sur la créativité belge, rendez-vous sur TLmag Online Edition Wallonie-Bruxelles Design Mode.