Retour à la liste complète

Jean-Paul Knott - En MODE inversé Mode - 22 février 2016

© JeanPaulKnott

Depuis 15 ans, ce créateur né aux Etats-Unis et basé à Bruxelles doit le développement de sa marque à son succès sur des marchés que beaucoup de marques bien implantées chez nous ne toucheront jamais du doigt. Portrait d'une success story à contre-courant.

Après un début de carrière au sein de la maison Krizia à New York, puis un long passage - de 1988 au début des années 2000 - chez YSL Rive gauche, c'est à Bruxelles que Jean-Paul Knott a créé sa marque, il y a 15 ans tout juste. D'emblée, le créateur diplômé du Fashion Institute of Technology de New York réalise que ce n'est pas en Belgique que les ventes de ses collections vont décoller. "Dès la présentation de ma première collection, j'ai été repéré par un acheteur américain. Très vite, j'ai compris que je n'avais pas de réalité en Belgique", explique-il.

Knott, c'est un nom qui compte surtout sur le marché US, et asiatique, un continent qu'il aime par dessus tout et dont il partage la sensibilité. Sa marque de fabrique: un refus de "la tendance pour la tendance" et une quête constante de justesse dans le vêtement. Pour lui, tout est une question de coupe, forcément parfaite, mais aussi de sensibilité. "Le marché américain était presqu'une évidence. C'est là que j'ai étudié et que j'ai fait mes premiers pas en mode. Les grands magasins sont aussi beaucoup moins frileux lorsqu'il s'agit de distribuer de jeune signatures en devenir.

Quant au marché asiatique, il a suivi assez rapidement. Pendant une petite dizaine d'années, j'ai collaboré avec la même équipe. Très vite, ils m'ont parlé de leur envie d'ouvrir une boutique Jean-Paul Knott à Tokyo. Je leur répondais toujours que je ne pensais pas que c'était économiquement viable. Puis, un jour, ils m'ont annoncé qu'ils avaient trouvé l'espace et qu'ils étaient convaincus du potentiel d'un tel projet. Je les ai bien entendu suivi et nous avons inauguré le magasin l'an dernier."

Passion et perfection

Si la rigueur et le jusqu'auboutisme font partie des valeurs chères à Jean-Paul Knott, l'idée de perfection véhiculée par certaines marques trop lisses, trop marketées et trop photoshopées ne le fait guère vibrer: "au début, j'ai été, moi aussi, fasciné par cette pseudo-perfection. Puis, j'ai compris que ce n'était pas moi. A la perfection, je préfère l'honnêteté. Je me souviens de ce que m'avait dit Loulou (de la Falaise, amie, muse et collaboratrice de Saint Laurent, ndlr): 'la perfection est terriblement ennuyeuse'. Je vise donc cette honnêteté. Et, comme les Japonais, l'idée de progression qui ne me quitte jamais."

Honnête et passionné, Jean-Paul Knott est aussi un homme de collaborations. Au cours de sa carrière, il a notamment dessiné des costumes pour Maurice Béjart (en 2000), une chambre d'hôtel pour le Royal Windsor à Bruxelles ou encore des sneakers en collaboration avec le label japonais White Flag du designer Tatsuya Oconogi. Tout récemment, il a proposé à la créatrice de bijoux bruxelloise Isabelle Lenfant de réaliser une mini série de pièces en phase avec son univers. Jean-Paul Knott: "Isabelle et moi avions envie de créer quelque chose ensemble. La collection est née en quelques rencontres autour d'un verre de vin. Tout ça s'est passé de manière très fluide et instinctive dans la convivialité. Dans ce type de collaborations, on devient l'outil de l'autre. C'est aussi un excellent moyen de sortir de mon univers, d'explorer des voies que je serais incapable d'envisager si je ne m'associais pas avec d'autres.", précise t-il avec une belle humilité. Une humilité très belge. Très japonaise aussi. La sienne en tous cas! 

Marie Honnay

www.jeanpaulknott.com

Jean-Paul Knott x Isabelle Lenfant, L'UNION I © Jurgen Rogiers

Jean-Paul Knott Homme FW16 © Hidemi Iizuka

Jean-Paul Knott SS16 © Hidemi Iizuka

Jean-Paul Knott SS16 © Hidemi Iizuka

Jean-Paul Knott SS16 © Hidemi Iizuka

Jean-Paul Knott SS16 © Hidemi Iizuka

En collaboration avec

WBDM s'associe à Belgian Boutique pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belge à l'international.

Pour découvrir plus d'articles sur la créativité belge, rendez-vous sur Belgian Boutique.