Retour à la liste complète

HELMo Mode Liège. L'école outsider Mode - 19 juillet 2017

(c) Elodie Timmermans

Deux de ses jeunes diplômés représenteront l'Europe au Championnat des Métiers (Wordskills) d'Abu Dhabi en octobre prochain. Un bel exemple des compétences techniques d'une section qui, depuis quelques années, se veut aussi un tremplin vers le secteur textile. Laetitia Braham, sa directrice, fait le point sur les enjeux d'une section qui fait du savoir-faire technique une priorité.

Pourquoi avoir choisi, cette année, de mettre en évidence le savoir-faire technique enseigné à HELMo Mode?

Dans notre école, nous dispensons une formation technico-artistique. Notre défilé est un moyen simple et direct de mettre en lumière le caractère artistique de la formation. Il est en revanche beaucoup moins facile de rendre la technique 'sexy'. À l'heure où le secteur tout entier célèbre le savoir-faire technique et artisanat, le know-how de nos étudiants est une plus-value sur laquelle il nous semblait important de capitaliser.

En quoi vos étudiants sont-ils mieux préparés qu'ailleurs à occuper des fonctions clé dans l'industrie textile ?

Notre formation s'articule autour de trois grands axes : artistique, technique et économique. En partant d'un thème, en le transposant en vêtement et en le faisant évoluer jusqu'au produit fini, l'étudiant aborde les aspects croquis, patronage et confection. Leur culture et leur fibre artistique sont boostées au travers du cours de stylisme. Grâce à la réalisation complète de leurs silhouettes, ils prennent ensuite conscience des difficultés et des contraintes techniques liées à la production. À l'issue de leur cursus, ils sont prêts à travailler tant au niveau de la création, que de la confection et du suivi de production.

Le troisième axe se veut donc plus économique. Expliquez-nous...

Les étudiants apprennent à s'exprimer en anglais et en néerlandais et disposent donc d'un bagage linguistique qui leur donnera une crédibilité accrue sur la scène internationale. Des cours de marketing, communication, droit, création et gestion d'entreprise complètent leur cursus. Ils disposent ainsi des bases leur permettant d'entreprendre (créer leur marque par exemple, ouvrir une boutique, lancer un concept), et de comprendre les rouages du marketing et de la communication pour faire vivre et décoller leur business. En parallèle, nous travaillons en lien direct avec le monde professionnel. Régulièrement, des entrepreneurs viennent témoigner de leur expérience, donner un module de formation, ou ce sont nos élèves qui partent à leur rencontre à travers des visites d'entreprise. Les stages permettent également à l'étudiant de s'immerger pour la première fois dans la vie d'une entreprise.

En tant que directrice, quelles sont les opportunités et les défis auxquels doit faire face la section ?

À mes yeux, le mot 'opportunité' rime avec notre volonté de nous positionner clairement sur le plan international. Nous collaborons déjà avec d'autres écoles via le programme Erasmus et avec un institut de stylisme à Dakar. Nous souhaitons développer des partenariats avec des entreprises de confection établies à l'étranger pour permettre à nos étudiants d'expérimenter le métier de responsable de production. Nous sommes également en négociation avec de grandes entreprises basées à l'étranger en vue de développer de futurs partenariats.

Les prix et récompenses remportés par les étudiants – les Euroskills, notamment, sont évidemment un encouragement pour le futur de la section. Quel regard portez-vous sur ces succès ?

Un regard plein d'admiration pour les étudiants d'abord, et ensuite, pour les professeurs qui les ont amenés jusque-là. Notre corps enseignant est d'une grande exigence envers les étudiants et c'est cette recherche d'excellence qui conduit nos élèves à se distinguer tant en Belgique qu'à l'étranger. Nos étudiants ont remporté la médaille d'Or au concours Euroskills en décembre dernier, ainsi que le concours belge Customisez-Moi plusieurs années d'affilée. Tous ces succès sont à la fois un encouragement et la concrétisation d'un travail de longue haleine.

Vous avez intégré le programme YOUNG PATTERNS, une nouvelle plateforme visant à faciliter la mise en relation des jeunes diplômés et de l'industrie textile. Cela va-t-il dans la même direction, à savoir valoriser le volet technique de votre enseignement ?

Nous souhaitons proposer à nos étudiants un maximum d'outils pour explorer différents métiers liés au milieu de la mode et se rendre compte de l'étendue des possibilités professionnelles qui s'offrent à eux. Le programme Young Patterns est effectivement un moyen de répondre à ce souhait.

Parlez-nous des débouchés, des opportunités professionnelles des diplômés d'HELMo Mode ?

Même si – compte tenu du contexte économique actuel – ce n'est pas dans cette direction que nous les poussons, certains étudiants lancent leur marque. Parmi les métiers exercés par ceux qui choisissent d'intégrer une structure existante, nous recensons des anciens élèves dans des grandes enseignes belges et étrangères où ils créent, dessinent, réalisent des patrons, ou se spécialisent dans la confection. D'autres deviennent responsables des achats de matières premières, travaillent en tant que visual merchandiser ou dans le registre de l'accessoire de mode.

Interview de Marie Honnay. Photos (c) Elodie Timmermans

Le patronage, l'une des facettes de l'apprentissage des étudiants d'HELMo Mode, mais aussi un tremplin vers la vie professionnelleDepuis le croquis jusqu'au vêtement fini en passant par le travail sur buste, les étudiants réalisent une collection de A à ZUne étudiante avec une silhouette présentée devant le jury de fin d'année. Tant le stylisme que la réalisation technique interviennent dans la note finalePhoto de famille. La promotion 2017 d'HELMo Mode pose dans les ateliers de l'école liégeoise

Plus d'infos

www.helmo.be



En collaboration avec

WBDM s'associe à TLmagazine pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l'international.

Pour découvrir plus d'articles sur la créativité belge, rendez-vous sur TLmag Online Edition Wallonie-Bruxelles Design Mode et WBDM News Feed.