Retour à la liste complète

Harry Fayt. Le feu dans l'eau. Mode - 19 janvier 2017

Harry Fayt

Dire de ce photographe belge qu'il est atypique serait quelque peu bateau. Nous nous passerons donc de l'adjectif pour éviter, dans la foulée, un mauvais jeu de mot. Dans son travail, il n'est en effet ni question de rafiot, ni de toute autre engin. A l'exception d'un appareil que cet artiste semble avoir dans la peau.

Depuis sa sortie de l'école en 1998, ce natif de Charleroi  n'a cessé de travailler à la réalisation de son rêve: vivre de la photographie. Et jamais il ne semble s'être découragé. Ni lorsque ses toutes premières photos ont été jugées trop scolaires par les agences parisiennes auxquelles il avait décidé de présenter son book, bestof de ses travaux d'étudiants, ni quand les maisons de disque rechignaient à lui donner accès aux concerts des chanteurs et musiciens qu'il photographiait pour différentes agences belges et étrangères, ni lorsqu'il a dû, faute de visa, renoncer à son rêve américain matérialisé par la création d'un studio en plein New York, ni même lorsqu'il a enchainé des missions commerciales (photographe de voitures d'occasions, notamment) qui lui ont finalement permis de gagner sa vie, mais sans lui permettre de laisser libre court à sa créativité galopante. Aujourd'hui installé à Liège, Harry Fayt n'est pas du genre à abandonner en route. En témoigne son travail sur la prise de vues aquatique, sa spécialité. S'il n'avait pas fait preuve d'une détermination sans faille, Harry Fayt n'aurait probablement jamais pu atteindre ce niveau de technicité dans la photographie aquatique. La force de son concept: photographier sous l'eau comme il le ferait dans un studio, c'est-à-dire en éclairant à la fois le fond de la piscine et  les abords du bassin. Mais pourquoi ce thème? Le photographe de 38 ans l'avoue sans peine: pour être remarqué, pour ne pas "stagner". Un rapprochement amusant qui montre à quel point cet artiste enthousiaste et fantasque n'a aucunement l'intention de rester sagement à sa place.  Ni dans l'eau, ni ailleurs.

Kid Noize, Nicola Testa, Typh Barrow

Dans la carrière d'Harry Fayt, tout est cyclique. Comme si, après 2, 5 ou 10 ans, le photographe finissait toujours par trouver un moyen de boucler la boucle. Celui qui, de 1998 à 2003, a photographié les groupes de metal (son premier amour musical), mais aussi, dans un tout autre style, Placebo ou Robbie Williams, a amorcé, grâce au soutien de la plateforme Wallonie-Bruxelles International, une série consacrée aux jeunes talents de la scène musicale francophone: l'artiste soul Typh Barrow photographiée - sous l'eau - dans un décor au parfum surréaliste évoquant le salon d'un appartement années 50 incluant... un piano, mais aussi Nicola Testa ou encore Kid Noize. Pour chacun, le photographe imagine une histoire, soigne la mise en scène, le décor... Si la prise de vue est soigneusement planifiée, l'eau réserve toujours des surprises de dernière minute. Cette prise de risque fait partie intégrante de la démarche. Comme si cette variable H2O conduisait invariablement le photographe vers de nouvelles contrées encore inexplorées. Des voyages, Harry Fayt a l'intention d'en faire encore beaucoup d'autres. En marge de cette série qu'il espère exposer en 2018, l'artiste planche actuellement sur Modern Icons, une réinterprétation très personnelle d'œuvres de la Renaissance. Sous l'eau, ses madones revisitées bousculent les codes, fascinent, intriguent pour, au final, nous séduire encore et encore. Lorsqu'on l'écoute raconter son parcours, ses projets actuels et ses rêves, on sent le feu qui l'habite. Mais pas question pour lui de le contenir. A l'instar des photos de césarienne qu'il avait réalisées alors qu'il était encore à l'école (une sorte de pied de nez à son prof convaincu que ce projet ne pourrait pas aboutir), Harry Fayt voit grand. Ça tombe bien: nombreux sont ceux qu'il rêve encore de faire plonger. De préférence dans le tout grand bassin.

Par Marie Honnay 

Kid Noize (c) Harry Fayt

(c) Harry Fayt

Typh Barrow (c) Harry Fayt

Nicola Testa (c) Harry Fayt

(c) Harry Fayt

(c) Harry Fayt

(c) Harry Fayt

(c) Harry Fayt

(c) Harry Fayt

(c) Harry Fayt

Plus d'infos

www.harryfayt.com



En collaboration avec

WBDM s'associe à Belgian Boutique pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l'international.
Pour découvrir plus d'articles sur la créativité belge, rendez-vous sur Belgian Boutique.