Retour à la liste complète

a.Knackfuss - Au plat pays, presque le sien. Mode - 03 mars 2015

L'énumération de son parcours donne le tournis. La puissance de ses collections aussi. Cette ex-étudiante de l'Académie de Mode et de Design de Munich a été à bonne école et ça se sent. Même si, finalement, ce qui fait la différence, c'est sa douce folie aux accents plus-que-parfaits. Rencontre en prélude à son premier défilé, ce 3 mars à la Délégation Wallonie-Bruxelles à Paris.

Oserait-on dire que cette jeune trentenaire dont la marque sonne comme une signature rigoriste et épurée - l'initiale de son prénom et son nom de famille en lettres capitales - est l'addition parfaite de la rigueur germanique et de la fantaisie belge? Un peu trop cliché, peut-être. Il n'empêche: la réalité de son parcours pousse à le croire. Formée au métier de tailleur, puis à la création à l'Académie de Munich, Alice Knackfuss figure, en 1999, parmi les finalistes du Festival International de Mode et de Photographie de Hyères. La même année, elle remporte le Diesel Award au ITS#EIGHT festival de Trieste. Juste de quoi mettre un peu de paillettes sur son CV et lui permettre de décrocher un poste dans le département menswear de Diesel.

 

Toute première fois

La toute première fois que les Belges entendent parler de la Munichoise, c'est lors du défilé de mode “Les Petits Riens”. "A Hyères, j'ai rencontré le belge Simon-Pierre Toussaint. C'est notre envie de travailler en tandem sur quelques projets, dont celui-là, qui m'a amenée en Belgique", précise-t-elle. Avec le créateur diplômé de l'Académie d'Anvers, Alice dessine une capsule masculine baptisée Dearest. La suite est une évidence. En 2012, Alice - désormais installée en Belgique, un pays dont elle dit être tombée amoureuse - lance a.KNACKFUSS, sa marque. Ses sources d'inspiration sont aussi variées que le sont les univers présents dans ses collections: une chanson, un roman, un objet déniché dans la rue. "Quand je crée, je dessine les contours d'une histoire. Une histoire qu'on retrouve dans mes imprimés, notamment. Le reste, c'est du design. L'histoire passe au second plan. Ce qui prime, c'est la portabilité des pièces, leur confort", précise Alice.

Un style qui fait KNACK

Le style a.KNACKFUSS, c'est un mix de confort et d'étrangeté maitrisée. "Je ne prétends pas créer pour toutes les femmes", précise t'elle. "La première personne que j'habille, c'est moi-même". Pour ce printemps été, Alice Knackfuss s'est inspirée de la féministe américaine Amélia Bloomer. Une femme qui a complètement révolutionné le vêtement féminin". Les imprimés fleuris jetés sur des pièces aux coupes sportswear traduisent l'amour d'Alice pour les contrastes. Du blanc, du noir, un soupçon de corail et puis, soudain, un grand oiseau rose qui traverse un pull: "Amelia Bloomer vivait dans les années 20. D'où les détails art-déco qu'on retrouve dans la collection, ainsi que les couleurs très Miami." Quant aux pièces multi-poches architecturées, elles nous rappellent, au passage, qu'Alice a d'abord été initiée aux techniques de tailoring avant de se lancer dans la création.

Et aujourd'hui, Paris

Depuis 2011, la marque a.Knackfuss fait partie des signatures soutenues par WBDM. Dans cadre, en prélude à la présentation commerciale au showroom No Season, la collection d'Alice défile, ce 3 mars, à la Délégation Wallonie-Bruxelles. "Ce premier show, c'est vraiment un aboutissement, une immense fierté. C'est ce qui explique que la collection soit aussi personnelle. Elle est fortement ancrée dans les années 90, mes années d'ado. Pour le show, j'ai choisi des musiques que je n'écoute peut-être plus aujourd'hui mais qui ont façonné mon identité. Ensuite, je laisse chacun libre de lire l'histoire comme il l'entend. C'est aussi l'idée d'un défilé: permettre au public d'entrer dans mon univers, de se l'approprier complètement."  

Par Marie Honnay

Plus d'infos

www.aknackfuss.com



En collaboration avec

WBDM s’associe à Belgian Boutique pour promouvoir et diffuser la créativité et le talent belges à l’international.

Pour découvrir plus d’articles sur la créativité belge, rendez-vous sur Belgian Boutique